Les négatifs numériques

Lorsqu’on fait des photos numériques, pourquoi donc continuer à s’embêter avec des photos sous ou sur exposées ?

La solution est d’utiliser les négatifs numériques. Il s’agit de fichiers bien plus complet que les JPEG habituels.

Obtenir ces images nécessite une procédure dépendant de l’appareil photo – à vous de trouver. Pour mon Nikon 4500, j’ai utilisé un logiciel spécifique (Nikon Coolpix 2500. Camera research. RAW format.) que Nikon n’aime pas car il préfèreraient sans doute me vendre un nouvel appareil plus cher…

Ensuite vient le problème de la conversion. Quelques constructeurs proposent des logiciels spécifiques à leur appareil. Nikon, pour le 4500, non – encore une fois, histoire d’obtenir d’autres paiements…

Mais plusieurs solutions existent : dcraw (Decoding raw digital photos in Linux) qui fait des images TIF énormes, ou des outils dédiés comme raw2nef (Nikon Coolpix 2500. Process RAW data._)

Vu que le fichier original fait approximativement 6 Mo, le convertir avec dcraw en un tif de 24 Mo me semble stupide – aucune information n’est rajoutée, on gagne juste une simplicité théorique d’utilisation. Mais dès qu’on le compresse pour gagner de la place, on perd cette simplicité !

Autant donc choisir un format pivot plus ou moins standard.

Dans mon cas, j’ai opté pour le NEF Nikon 5700.

Avec raw2nef, disponible à la page des Téléchargements, on utilise la commande suivante pour ne convertir que les fichiers JPG correspondant aux négatifs (j’ai configuré mon 4500 pour me faire une miniature JPG pour chaque négatif, et conserver ainsi les informations de l’entête EXIF)

for i in `find . -size 5865472` ; do ~/bin/raw2nef -c $i ; done

Les fichiers NEF en sortie incluent les entêtes EXIF et les négatifs. On peut donc mettre les JPG à la corbeille.

Pour la plupart des autres personnes, qui n’auront pas besoin d’outils spécifique Nikon, le binaire de dcraw en sa dernière version (8.99) compilé en statique (LCMS et JPEG) et en universal (PPC, 32 bits, 64 bits) est préférable, et tant pis pour l’espace perdu par les TIF…

Ensuite, pour regarder et corriger les images, je conseille aux Nikonistes ImageShow.app et Rawker.app, disponible ici : RAWKER – Freeware raw converter for MacOS X 10.4 and later

Advertisements

About guylhem

guylhem.com
This entry was posted in Uncategorized and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s